LA NEWSLETTER REALISTE #9

 


Bonjour à toi cher lecteur et bienvenu dans cette neuvième Newsletter.  Dans la #8, je t'expliquais clairement et avec des exemples concrets les premiers pas et premières expériences que j'ai vécu il y quatre ans lorsque je me suis immatriculé à mon compte.

Dans celle-ci, j'aimerai te parler d'un concept; d'une approche (dont j'ai listé quelques points), très importants à appréhender et à maîtriser pour faire avancer les choses sereinement.


S'ouvrir et faire confiance !

Ma foi....! Tout est dans le titre, et je t'assure que TOUT part de là ! C'est la continuité logique de cet état d'esprit que tu t'es décidé d'embrasser en souhaitant changer de vie pour devenir freelance.

Plus que jamais, et cela pour toujours tant que tu seras indépendant, tu dois cultiver la confiance en toi, en les autres et ...... en l'univers! En d'autres termes, faire confiance et croire en certaines choses que tu ne peux pas gérer directement, mais juste souhaiter très fortement !

Oui, je te vois sourire et penser tellement fort que je l'ai entendu: "ouhlà, le Stéphane est en train de partir en vrille, il a viré ésotérique, ou pire...... il est tombé dans la religion!!"

Ah Ah, petit canaillou, que nenni, ni l'un.....ni encore moins l'autre ! Il n'y a pas plus athée que moi, (et j'estime pour ma part que les Religions ont toujours été, et sont encore de nos jours les plus grands prétextes pour générer plus grandes guerres que notre bonne et pauvre vielle Terre ait connu !).

Cependant, je crois dur comme fer en l'Homme; en notre pouvoir de création de toutes choses (et surtout de notre bonheur.... ou de notre malheur); en l'avenir.... !

Tu dois t'ouvrir à cette idée et accepter que les choses se passeront bien et comme tu le souhaites, pourvu que tu y mettes le prix ( en terme d'efforts, pas financier, tu l'auras compris!).

Je reviendrais plus en détail dans une prochaine newsletter sur mon visionnage d'un documentaire qui a changé radicalement ma façon de penser et de voir les choses; et tout ce qui en a découlé et qui
continue encore de se produire aujourd'hui. Ce jour-là, bien mal en point psychologiquement, je me suis fait violence et j'ai décidé de m'ouvrir à d'autres choses, comme le fait de me laisser guider par mon intuition.

Il y a plusieurs façons de se faire et de faire confiance pour pouvoir avancer sereinement dans ta nouvelle vie.

Evidemment, ce n'est pas quelque chose que l'on fait spontanément lorsqu'on est salarié (même si ça n'empêche pas), car on est plutôt prit par la main, cocooné par le système qui se charge de faire tomber inlassablement et invariablement ton salaire, coûte que coûte. Alors dans ce cas-là, les ressentis et les intuitions passent en second plan, et tu as plutôt tendance à placer ton espoir en ton patron qui voudras bien te garder et continuer de te verser ton salaire !

  • Petite aparté: Utile et nécessaire de temps à autre afin de recentrer les choses. Je parle souvent de salariés par-ci, par-là, mais attention à ne pas faire d'amalgame et à ne pas me faire dire ce que je n'ai pas je n'ai pas dit! Je ne blâme pas les salariés mais plutôt le système qui est fait de telle manière qu'on te fait croire qu'il vaut mieux avancer les yeux bandés plutôt que de lever la tête, d'expérimenter et de voir par toi-même. Ce n'est pas du tout facile de "lâcher prise" et de faire confiance en l'avenir; de miser et d'investir en toi lorsque tu quittes ton job et décides de tester cette vie de freelance. La confiance en soi; en toutes choses s'apprend et se travaille, comme n'importe quel autre département de ton Mindset. Cela s'apprend en écoutant les autres qui sont passés par là; en lisant des livres qui nous inspirent; en écoutant des vidéos, bref, en se déprogrammant petit à petit afin de télécharger dans notre esprit de nouvelles connaissances et croyances; la version 2.0 de toi-même en quelque sorte! Fin de l'aparté.
Ce n'est pas du tout facile de "lâcher prise" et de faire confiance en l'avenir; de miser et d'investir en toi lorsque tu quittes ton job et décides de tester cette vie de freelance.

La confiance en soi; en toutes choses s'apprend et se travaille, comme n'importe quel autre département de ton Mindset. Cela s'apprend en écoutant les autres qui sont passés par là; en lisant des livres qui nous inspirent; en écoutant des vidéos bref, en se déprogrammant petit à petit afin de télécharger en notre esprit de nouvelles connaissances et croyances; la version 2.0 de toi-même en quelque sorte!

Comment tracer son chemin? En provoquant les opportunités !

Et pour cela, nul besoin de partir dans le "trop compliqué" ou complexe à mettre en place. A tes débuts, en apprentissage, il te faudra aller chercher tout simplement à la source selon tes envies et tes besoins de connaissances pour développer la confiance en toi et te sentir légitime.

Tu veux être photographe et tu pars de rien? Pas d'inquiétude, rien n'est insurmontable, juste besoin de temps pour te former ! Et bien dans ce cas-là, abonne toi à des chaines techniques sur le net; inscrit-toi à des groupes pour poser des questions, pour comprendre..... 

Soit dans la recherche constante qui te permettra d'aiguiser tes sens et de faire naître ou grandir la passion pour ton nouveau mode de vie et pour le travail que tu t'es choisi.

Partant de ce constat que plus rien ne viendra à toi sans que tu n'ailles le chercher, il ne faudra pas hésiter à créer tes opportunités plutôt que d'attendre qu'elles n'arrivent ! Et ça ,c'est bien connu: "va chercher bonheur...;  provoque la chance, ta chance !

Le meilleur moyen pour cela, que tu sois débutant ou non (personnellement j'utilise toujours cette technique), c'est d'aller rencontrer les autres dans ton secteur ou attenant.

Tu peux le faire via les réseaux sociaux mais aussi en direct, comme dans "la vraie vie"...

Et là, on touche à un concept extrêmement puissant au niveau des réseaux et qui pourront t'ouvrir des portes incroyables et par là-même des opportunités folles. Mais celles-ci se bousculent et se provoquent; elles ne tomberont pas du ciel !

Il s'agit de toute cette stratégie de communication qui est en train de se mettre en place depuis un peu moins de 10 ans et qui regroupe l'Inbound Marketing et le Social Selling entre autres (Voir l'article à ce sujet sur mon Blog ICI).

Tout cela pour te faire comprendre que choisir d'être freelance c'est beaucoup de boulot et d'investissement: être freelance c'est vouloir acheter sa liberté mais comme tout, cela a un coût: plus que jamais le résultat sera le fruit de ton labeur, de ta capacité à t'organiser, à être régulier dans tes efforts; à surmonter et à te servir de tes échecs et mauvaises décisions pour que cela soit payant sur le moyen-long terme. Et lorsque tu commencera à récolter les fruits de tes efforts, ce sera exponentiel et
explosif... !


Une opportunité concrète: le Networking !

Quezaco?? Encore un nom barbare?

Non, c'est juste une piste très concrète et facile à mettre en oeuvre pour commencer à te montrer, à te faire connaître et faire démarrer tes relations et ton business.

Le networking ou réseautage est un moyen de se créer des relations professionnelles qui te permettront d'accéder à des opportunités insoupçonnées.

Tu pourrais être tent2 de te questionner comme par exemple: " mais pourquoi d'autres nous aideraient, quel est leur intérêt?"

Tout d'abord, il convient de préciser que la réciprocité est un reflexe de l'être humain: on attend forcément un retour rapide lorsqu'on aide quelqu'un ! 
Mais je pense qu'il ne faut pas voir le réseautage comme une main tendue, mais bel et bien comme un échange de services, de connaissances de passions, bref de rencontres tout simplement.

Il est vrai que certains pourront se demander: "mais quels services vais-je bien pouvoir rendre"? "De quelle manière mes compétences ou connaissances vont-elles servir étant donné que je me lance et que je débute"?

Et bien tout d'abord, il faut arrêter de croire que ta profession est l'élément de ta personnalité qui te défini le plus: tu n'es pas ton boulot ou même ta passion ! 

Sache que le réseautage est avant tout un moyen d'évoluer en société. C'est important pour un
employeur ou un partenaire de voir avec quelle aisance tu pourras nouer des liens avec la société, comment tu t'exprimes et comment tu affrontes les difficultés. 

On parle alors de "soft skills": les entreprises et les partenaires recherchent plus que de simples profils. Elles recherchent des collaborateurs, des gens en qui elles peuvent avoir confiance, des gens qui partagent leurs passions ou les mêmes valeurs (la famille, le sport, l'art, les défis etc...).

Le réseautage n'est pas un exercice périlleux. Contrairement à la croyance, tu n'as pas besoin d'être un orateur né pour produire un "Networking"efficace.

D'ailleurs d’après Ford R. Myers, M.Ed. (Career Hub: Insider's Guide to Networking) "the best networkers are often great listeners, as opposed to great talkers":  
Les meilleurs networkers sont souvent des gens à l'écoute des autres et non pas de bons orateurs.

 

Comment faire si tu n'as pas de carnet d'adresses et que tu débutes dans le
réseautage?

Pour avoir pratiqué l'exercice plusieurs fois, je te propose un processus d’étapes simple et pratique qui te permettra de démarrer ton réseautage et établir tes premières relations.

1. Élaborer ton approche= créer un lien. Ne commence pas ton introduction par "je cherche des clients". Au contraire, cherche à créer de l'intérêt par l'intermédiaire d'une connaissance, d'une information ou d’un intérêt commun qui fera que tu te rapprocheras de ton interlocuteur. De cette manière tu inciteras ce dernier à s'intéresser à toi et à ce que tu as à dire.

2. Établir un objectif : Pourquoi contactes-tu cette personne.  Est-ce pour demander des informations, un mail, un rendez-vous? Chaque approche est différente des autres. Tu ne peux pas aborder quelqu’un de la même manière si tu désires un renseignement, ou si tu souhaites le rencontrer etc.…Et chose importante: tu dois repartir avec l’information désirée (mail, téléphone, rendez-vous, recontacte).

3. Connaître ses forces et ses faiblesses. Dans ce type d’approche il est important d’avoir un discours préconçu de ton parcours et de tes forces et faiblesses. Souviens-toi que tu es ton propre produit et que tu dois te vendre toi-même. Tu doit être capable de dévoiler suffisamment d’informations pour donner envie à ton interlocuteur d’aller plus loin et d'entamer une relation avec toi.

4. Etre à l’écoute. Que tu sois au téléphone, en face à face ou sur les réseaux sociaux,« être a l’écoute est INDISPENSABLE! ».Tu dois être capable d’écouter sans interrompre et de rebondir sur les informations importantes. Même si l’interlocuteur semble ne pas s’intéresser, ne tire pas la couverture à toi, il n’en fera que de se désintéresser davantage.

5. Conclure ton approche . Cette avant dernière étape peut sembler étrange, mais grand nombre de networker oublient de conclure et de résumer ce qui s’est dit au cours de l’échange. Confirme le rendez vous, la remise en contact. Ne pas laisser le choix a ton interlocuteur : « Donc, quand êtes vous disponible pour se rencontrer : mercredi, jeudi? »

6. Entretenir ton réseau . Ce n’est pas simplement quand tu débuteras que tu dois entretenir ton réseau mais aussi avant et pendant tes périodes fastes. De plus, entretenir son réseau ne signifie pas simplement rencontrer des professionnels. Il s’agit également de rendre service, de t'intéresser à ton interlocuteur.




Peu importe le nombre de fois ou vous vous trompez ou à quelle vitesse vous progresserez. Vous êtes toujours bien devant ceux qui n'essaient même pas.


                                                                                                      ANTHONY ROBBINS 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LA NEWSLETTER REALISTE #6

L'ENFER DES PRIX OU COMMENT ETABLIR DES TARIFS EN ADEQUATION AVEC SES OBJECTIFS ?...