Articles

Affichage des articles du octobre, 2018

LE "BLURRING" OU L'EFFACEMENT DE LA FRONTIERE ENTRE VIE PRIVEE ET VIE PROFESSIONNELLE.

Image
Je vous avais annoncé dans un précédent article "Quant les freelances bousculent le salariat", que vous pourriez trouver également dans ce blog une thématique dédiée au monde des freelances; au statut d'indépendant.

Je me rends compte, en regardant de plus près tous les articles que cela fait un moment que je n'ai pas traité ce sujet justement. C'est pourquoi cet article portera sur une problématique qui nous concerne ou nous concernera tous à un moment de notre parcours, de près comme de loin: le "blurring" ou l'effacement de la frontière entre vie privée et vie professionnelle !





Entre impératif de productivité, heures sup' le week-end et réseautage permanent, le freelance peine à compartimenter les différentes sphères de son quotidien.
C'est une réalité plus présente qu'on ne veut bien le croire chez beaucoup d'indépendants, et tout comme nous devons trouver des solutions à nos clients; nous devons en trouver également pour nous-mê…

QUE VAUT UNE PHOTOGRAPHIE ?

Image
Vaste sujet dans une simple question courte, et qui renferme pourtant à elle seule beaucoup de croyances; d'à-priori; de vérités et de valeurs !

Je ne parlerai pas dans cet article de prix à la photo car c'est un sujet basique, très terre à terre, que j'ai déjà traité et que j'aborderai à nouveau dans un autre article et différemment.

Là, je souhaiterai élargir le débat pour entrer véritablement dans un thème quasiment existentiel de la photographie, et qui est de toutes les manières, étroitement lié au prix, à la valeur-argent d'une photographie.

Comme beaucoup de photographes, la justification de nos tarifs, exercice récurrent et fatiguant, m'a amené à écrire un article afin d'élever le débat comme je l'ai dis pour y voir plus clair.
A chaque fois qu'un prospect me donne comme argument unique le prix de la prestation trop élevé (alors que je viens de lui énoncer aussi d'autres valeurs importantes), cela me laisse toujours songeur et perplexe, …