LA NEWSLETTER REALISTE #8

 


Bonjour à toi cher lecteur et bienvenue dans cette huitième Newsletter. Dans la #7, je te donnais quelques conseils relatifs à la fabrication et l'obtention d'un Mindset de gladiateur afin d'aller de l'avant positivement dans ta nouvelle vie. Ces conseils, je les appliquent personnellement chaque jour et je tente de les améliorer et de les peaufiner encore et encore.

Dans celle-ci, je vais tenter de t'expliquer clairement et avec des exemples concrets les premiers pas et premières expériences que j'ai vécu il y six ans lorsque je me suis immatriculé à mon compte !

Les premiers pas sont toujours hésitants et
maladroits... !

Et cela, depuis notre plus tendre enfance, donc rien de nouveau en soit; on l'a juste oublié !

Quoi que tu décides de faire et si c'est nouveau pour toi, il y aura forcément une phase hésitante; de test; d'ajustements, qui durera plus ou moins longtemps.

Si tu as des enfants ou quand tu regardes ceux des autres, les premiers pas sont plus qu'imparfaits mais faits avec tellement d'engouement et d'enthousiasme face à cette nouvelle expérience que cela force le respect.

C'est ni plus ni moins l'attitude que tu dois retrouver et appliquer dès le début et sans perdre de temps. On lit beaucoup de choses sur le net et bien sûr tu dois te servir de ce que tu lis pour en prendre mais surtout pour en laisser.

Personnellement je n'ai pas attendu trop longtemps avant d'aller au baptême du feu; j'entends par là que mon site internet était loin d'être parfait, et surtout pour le photographe que je souhaitais devenir, je n'avais pas beaucoup d'images à montrer et celles que j'avais étaient loin d'être parfaites!

C'est pareil pour un graphiste; un artiste; un artisan freelance; un copywriter etc.... mais il ne faut pas tomber dans le piège de se dire que l'on va attendre d'avoir du contenu, des photos, de l'expérience afin d'arriver avec sa "gueule enfarinée" et de tout "dévoiler" sur le net en pensant faire le buzz et que les clients viendront comme des mouches signer les contrats....

Comme dirait Chevalier et Laspalès: y'en a qu'on essayé de le faire et ils
ont eu des problèmes!
Plus sérieusement, il faut se lancer et prôner le changement par l'action; c'est le secret de tous ceux qui réussissent: pas de recette miracle ni de potion magique!

Bien sûr que ce sera imparfait et hésitant.

Bien sûr que tu ne seras peut-être pas très crédible au yeux de tes premiers clients.

Bien sûr que tu vas te planter, t'en mordre les doigts de cette gaffe, de cette bêtise que tu auras faite ou dite face au client.

Mais c'est ce que l'on appelle l'expérience; l'apprentissage ...

Alors bien sûr qu'il ne faut pas se lancer comme un chien sans collier et tomber dans l'excès inverse en se disant qu'on n'a peur de rien et que de toute façon qui ne tente rien n'a rien etc....

C'est l'idée,oui, mais il faut essayer de se lancer et de faire les choses en ménageant son niveau de stress ! C'est déjà bien assez de boulot et de remise en question d'avoir eu l'idée et l'envie de se lancer, de changer de vie alors essayons de faire en sorte que les premiers pas soient hésitants et imparfaits, certes, mais néanmoins guidés par une clairvoyance et un focus qui auront été travaillés en amont.

Le premier effort est le plus difficile. La force
d'inertie fera le reste...

Le but ultime de chaque freelance; son souhait le plus abouti est l'idée qu'un jour prochain il pourra choisir ses missions, ses clients, son temps de travail par semaine etc...

C'est la définition même d'un freelance et c'est aussi ma vision à court et à moyen terme. Mais il faut aussi être réaliste et accepter de prendre son temps (j'en ai déjà parlé dans la précédente newsletter).

Si tu es centré et aligné sur tes désirs et tes actions alors tout finira par payer, c'est logique et tout à fait naturel. On peut appeler cela la loi de l'attraction; la récompense des efforts investis; tout ce que tu voudras, mais il y a un point commun à tout cela et qui est immuable et incompréssible : c'est le temps de prendre son temps !

Tout comme ton but qui s'affinera avec le temps; ta vision et ton focus qui seront de plus en plus alignés vers ton chemin que tu auras décidé de tracer; tes résultats et tes travaux quotidiens aussi seront assujettis au temps afin de s'améliorer et gagner en puissance.

Cela fait partie des idées reçues complètement ahurissantes: réussir en un minimum de temps avec un minimum d'efforts ! Je t'assures que des vidéos comme cela circulent sur le net avec des pseudos gourous qui te font croire qu'avec un ordi portable les pieds dans ta piscine, tu vas attirer "chance, bonheur, amour et travail mon fils" ! Mouais.... comment dire.... on le noie tout de suite notre gourou ou en le laisse encore déblatérer ses conneries....

Il faut donc accepter au début de ton freelancing de faire des missions moins excitantes voire même carrément gratuites ! Oui je sais, ce n'est pas le top de travailler gratuitement mais c'est pourtant la réalité pour bon nombre de photographes qui se lancent et cela a été mon cas. La bonne nouvelle c'est que ça ne dure pas longtemps car en toute logique tu apprends vite et tu tires vite les leçons de tes expériences (toujours pareil, cela fait partie du Mindset de gladiateur à avoir!).

Malheureusement, c'est un des rare point commun qu'il y a entre le salariat
et le freelancing: on te fait difficilement confiance si pas d'expérience (un peu le serpent qui se mords la queue, c'est clair !).

Mais bon, qu'à cela ne tienne ! Personnellement lorsque je me suis lancé avec mon site internet imparfait, mes petits pas hésitants, ma vision encore floue, j'ai commencé à proposer des reportages gratuits à des artisans, entreprises que je souhaitais approcher car leur travaux et savoir-faire m'intéressaient et je savais que cela ferait de belles photos (avec le savoir-faire que j'avais à l'époque, c'est à dire imparfait comme le reste).

Le refus est très rare car ils savent qu'ils auront par la suite une vingtaine de photos pour nourrir leur banque d'image et moi pour me faire la main et nourrir mon site internet: relation gagnant-gagnant à 100% !

Oui, je m'estimais gagnant même n'ayant pas été payé ! Et c'est la bonne attitude à avoir au début; je ne dis pas qu'il faut absolument passer par la gratuité, et si tu as la chance de te voir proposer des travaux rémunérés même modestement au début, alors ce n'est que mieux, en tout cas pour moi c'est comme cela que ça s'est passé. Je me suis fait la main (et l'oeil pour le coup!) avec plusieurs missions gratuites. 
Cela me permettait de peaufiner ma technique photo sur place, ma post-production ensuite derrière l'ordi et la relation client également, car même si je proposai des photos gratuites en échange d'un reportage sur place, je n'en délaissais pas moins mon attitude photographe professionnel envers le client en affinant également mon discours pour lui faire accepter ma proposition.

Cela m'a permis d'avoir quelques belles images afin de nourrir mon site de façon professionnelle.

Aujourd'hui, beaucoup de ces photos ne sont plus visibles car elles ont été remplacées par d'autres beaucoup plus finies et en adéquation avec ma niche, mais pendant quelques temps cela à été ma réalité.

Mon premier client !

Et pour le coup cela a payé assez rapidement. Mon premier client m'a contacté suite à une image qui lui avait plu (c'était une image d'un fauteuil de barbier en noir et blanc).

Ce client, faisant confiance à cette image et donc au photographe, a souhaité très rapidement me confier son mariage quelques mois après même sans voir d'images de mariages....!! (oui, j'ai commencé comme un peu tous les photographes par faire des mariages tout en cherchant ma spécialité, à savoir Corporate ou Social).

C'était juste hallucinant pour moi de décrocher ce contrat sans image. Tout a néanmoins était réalisé dans les règles de l'art avec entretiens, contrat signé etc... Et pour le coup le feeling avec ce couple a très bien fonctionné (aujourd'hui se sont devenus de vrais amis qui n'hésitent pas à nouveau à me faire confiance pour des anniversaires de mariages, de vie commune etc... et c'est bien uniquement pour eux que je réalise des photos sociales car ce n'est plus ma niche, mais rien que pour m'avoir fait
confiance sur une photo et sur une bonne intuition, je ne les remercierai jamais assez....)

Cet exemple te montre bien qu'il faut toujours te donner à 100% en tant que freelance. Tu ne sais jamais quand est-ce que le contrat va tomber, surtout au début. Avec le temps et l'expérience, tu peux arriver à prévoir et même à aller chercher les clients que tu veux cibler, mais ça n'en reste pas moins un boulot colossal (n'en déplaise à nos gourous du net qui barbotent dans leurs piscines et villas somptueuses louées le temps d'une vidéo pathétique...!)

Quelle est la moralité de l'histoire?...

Les débuts ne sont jamais tout roses ni faciles. Et en même temps il ne faut pas attendre d'être "parfait" pour se lancer au risque de ne jamais le faire. A partir du moment ou:
  • tu as pris ta décision,
  • tu as identifié tes peurs et tes croyances limitantes qui te bloquent,
  • tu seras prêt pour changer de vision et sortir du moule du salariat.
Le reste se fera chemin faisant; tu apprendras tout en menant à bien tes missions, tout en les livrant, bref, tu apprendras de toi et des autres constamment et c'est l'essence même de chaque indépendant si tu veux t'élever et faire la différence.

Tu trouveras les solutions à tes problèmes, quitte à accepter des missions pour lesquelles tu n'as pas encore les compétences ou pour lesquelles tu ne sais même pas comment t'y prendre (et ça m'est arrivé plus d'une fois !), mais lorsque tu bosses pour toi en quelque chose que tu crois et qui est plus
grand et plus fort que tout, alors oui tu es capable de déplacer des montagnes !

Et c'est toute la beauté de ce choix de vie que j'ai fait, que d'autres ne comprennent pas car ils ont besoin d'une pseudo sécurité financière pour se sentir vivants!

Créer; tracer ton chemin avec les solutions que tu auras trouvé (seul ou avec une équipe) est un sentiment très fort qui te rempli à 110% !

Aujourd'hui je suis capable de dire merci à ce dernier employeur qui m'a licencié, me jetant dans le désarroi le plus complet et avec cette peur du chômage, de la précarité, ma famille à charge. Je me suis éveillé ce jour-là vers une autre voie, celle que j'ai choisie de suivre, me promettant que plus jamais je ne suivrai un chemin emprunté par nombre de personnes.

Il y avait forcément quelque chose d'autre que çà, j'en étais convaincu....

Mon histoire à moi à commencée ce jour-là, le jour où j'ai décidé de savoir:
  • qui j'étais vraiment,
  • pourquoi et comment je pourrai faire des choses pleines de sens qui feraient écho en moi...



" Un entrepreneur c'est quelqu'un qui se jette d'une falaise et construit un
avion sur le chemin de la descente."

 

                                                                                              REID HOFFMAN.


 Site web

Instagram Immobilier/Hôtellerie

Instagram Architecture/ Décoration d'intérieur

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LA NEWSLETTER REALISTE #9

LA NEWSLETTER REALISTE #6

L'ENFER DES PRIX OU COMMENT ETABLIR DES TARIFS EN ADEQUATION AVEC SES OBJECTIFS ?...