LES GRANDS PRINCIPES A CONNAITRE POUR PROMOUVOIR VOTRE ACTIVITE DE PHOTOGRAPHE.

Se faire connaître, vous ne l'ignorez pas, c'est le nerf de la guerre ! Depuis vingt ans, les réseaux sociaux sont venus tout chambouler et ainsi changer la donne, pour notre plus grand plaisir comme pour notre plus grande frustration...

Aujourd'hui il est impensable pour un petit entrepreneur de lancer une campagne d'information massive uniquement dans les médias traditionnels.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, voici trois petits rappels indispensables à garder en mémoire:


  1. L'importance d'avoir une image à promouvoir, sans parler de photo, mais bien de l'image que vous projetterez devant une clientèle à venir. A ce sujet, je vous renvoie pour plus de précisions vers cet autre article de mon blog: "Les bonnes pratiques pour se démarquer de nos jours.Vous verrez que cela nous ramène inévitablement au Branding ou Personal Branding, qui se définit par le fait d'avoir une image bien établit avec une personnalité bien distincte mise en avant par un style évident. La clientèle, votre communauté sait ainsi qui vous êtes de façon concrète !                                                                                                                                                    
  2. La photographie est une profession qui demande un contact personnel tellement précis qu'il est essentiel de mettre en place une stratégie de contacts humains car ils sont tout simplement au centre de notre activité. Vous devez absolument chercher à savoir ce qui motive un prospect à communiquer avec vous.                                                                                                                  
  3. Evitez les actions éphémères ! En général, lorsque pratiquée par de petits entrepreneurs qui possèdent un modèle économique bien structuré, la photographie nécessite rarement un besoin massif de nouveaux clients. Une croissance mesurée et progressive sera toujours la meilleure manière de bâtir une entreprise à votre mesure. Si vous souhaitez un développement trop rapide, vous risquez de ne pas être capable d'offrir un service client qui se doit d'être au-delà des attentes. Dans notre métier de photographe, il faut apprendre à diffuser un message qui attire l'attention autrement que par des rabais ou des promotions, même si cela se fait régulièrement: votre but est de chercher à augmenter vos chances de vous établir à long terme et non pas de "briller" l'espace d'un instant !
Grande propriété à Gordes, jardin.


L'atout de la spécialisation.

C'est un sujet que j'ai déjà traité dans un précédent article que je vous conseille: "Photographe: se spécialiser ou pas?", et qui a également été repris par le blog de la plateforme Captain Freelance au mois de juillet de cette année. 
C'est un sujet que je connais plutôt bien pour avoir essayé les deux versions (généraliste et spécialiste) dans mon métier de photographe. Je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou mauvaise réponse ou prise de position concernant cette particularité de notre métier: certains s'épanouissent et travaillent très bien en proposant des services hétéroclites, alors que d'autres ne jurent que par la spécialisation. 

Pour ma part, même si j'ai mon avis sur la question, il n'est pas aussi tranché et immuable que cela, cependant, je reconnais que la spécialisation dans un ou deux domaines peut avoir de très bons côtés pour le business. Voici quelques points clés qui doivent être pris en compte et qui pourront drastiquement vous simplifier la vie lorsqu'il s'agira de promouvoir vos services:

  • Si vous êtes généraliste, pouvez-vous concevoir la masse de travail à abattre pour créer de multiples messages percutants auprès de toute votre clientèle? Elle sera énorme et chronophage ! Sur quel marché allez-vous vous placer et quelle sorte de client allez-vous viser si vous regarder dans tous les sens? Quels seront du coup les supports les plus efficaces pour toucher les clients?                                                                                                                                                           
  • L'investissement nécessaire risque d'être colossal et très long à mettre en place pour utiliser les divers moyens de communication permettant d'atteindre tous les prospects visés.                         
  • Proposer une image de photographe généraliste sans identification spécifique aura pour effet de vous amener une clientèle qui cherchera les aubaines, car les consommateurs sont habitués aux rabais dans les endroits non spécialisés.                                                                                          
  • Une spécialisation sélectionnera naturellement votre clientèle. Que ce soit en terme de prix et de cible! Le simple fait de se spécialiser est en soit un désir (naturel et tactique) de ne pas vouloir plaire à la majorité, mais seulement à votre client et persona idéal. Cela ne veut pas dire que ce sera plus facile, loin de là, mais plus gratifiant et moins déstabilisant sur le moyen-long terme. Prenez exemple autour de vous, et notamment au niveau des grandes marques, elles connaissent le profil de leur client idéal et peuvent ainsi leur proposer un produit et un prix qui les touchera à coup sûr.                                                                                                                    
  • En vous spécialisant, vous saurez qui est votre client cible et surtout comment l'atteindre par les moyens appropriés et selon une fréquence annuelle ou évolutive plus facile à déterminer. Autrement dit, vous pourrez solliciter votre clientèle selon ses évolutions de vie, de carrière, d'entreprise. Un couple de jeunes mariés va un jour fonder une famille, d'où naîtra le besoin de photos de maternité, de famille, etc... Une entreprise qui prospère aura une nécessité de nouvelles plaquettes publicitaires; de nouveaux portraits corporate de ses employés et dirigeants etc...

Intérieur luxueux à Gordes, village classé.

Identifiez tous les moyens de communication et épinglez vos préférés.

Ils sont nombreux et ont tous des avantages comme des inconvénients. A vous de prendre le temps de les comparer, de les tester au besoin et ensuite de vous y tenir pour être cohérent et efficace tout au long de vos communications. Faisons un tour d'horizon non exhaustif:

  • Les cartes de visite:

C'est l'un des moyens les plus percutant et c'est aussi souvent le moins cher contribuant à créer une bonne première impression et à bien asseoir votre image de professionnel sous tous les rapports. N'hésitez pas à soigner leur conception et leur impression, et n'hésitez pas non plus à faire appel aux services d'un graphiste professionnel pour vous aider à définir un logo de qualité.

  • La rencontre client: 

Ce moyen de communication, même s'il est très efficace me laisse un peu mitigé. Même si je suis d'accord sur le fait que cela est indispensable d'avoir un rapport humain à n'importe quel moment de la chaîne de prospection, je ne suis pas certain qu'il faille le faire au début car cela peut vous faire perdre un temps précieux. De nos jours, avec les moyens mis à notre disposition, il y a même des contrats qui peuvent se signer électroniquement. Je pense personnellement que si rencontre client il y a, elle doit se faire une fois le processus de contact et de relation déjà mis en place et établit. Cela viendra appuyer et cimenter votre relation professionnelle avec votre client. Pour plus de renseignement, je vous renvoie vers l'article du blog correspondant et traitant de ce sujet: 

  • Les rencontres sociales:    

Soirée mondaine, réunion de Chambre de commerce, clubs sociaux, foires commerciales, salons professionnels... Toute rencontre durant laquelle vous êtes en contact avec de futurs clients doit être exploitée; allez au-devant des clients. Faites vos recherches sur le but de ces rencontres et fixez-vous des objectifs réalistes.

  • Les rendez-vous sollicités par un client prospect:

Assurez-vous lors d'un contact téléphonique ou lors des premiers échanges d'e-mails de bien connaître la raison pour laquelle on vous sollicite et d'être en mesure de proposer des solutions avant tout. Une bonne préparation saura démontrer votre intérêt face au projet de ce client en plus de confirmer votre compétence. Personne n'a de temps à perdre, ni vous, ni votre prospect.

  • Le site Internet:         

Voyez-le comme une extension de votre personne, comme quelque chose que vous auriez aimé dire à ce prospect ou à cette présentation, mais faute de temps vous n'avez pu aller jusqu'au bout de vos arguments. Votre site doit parler pour vous, informer sur les différentes solutions que vous pouvez apporter, et non pas seulement montrer de belles images. N'hésitez pas non plus à mettre du texte, car il y en a souvent trop peu. Placez sur chaque page un bouton principal ou d'appel à l'action (CTA) visible et incitatif afin d'être contacté pour plus de renseignements par exemple.

  • Les réseaux sociaux:

Evidemment, on n'y coupe pas...! Si on ne tombe pas dans les excès en tout genre et la perte de temps (à laquelle on peut vite se laisser prendre si on scroll de trop !), ce sont de formidables vecteurs de communication et de promotion. Vous devrez apprendre à les déchiffrer et à les tester pour ne retenir que ceux qui seraient essentiels à votre façon de communiquer. Je vous conseille à ce sujet l'excellent ouvrage de Sophie Attia: "Le Social Selling" dans lequel elle décrit grâce à son expérience de spécialiste des réseaux sociaux dans le développement commercial, l'art et la manière de communiquer sur les différentes plateformes. A vous de chercher pour en trouver d'autres; la liste est pratiquement sans fin puisque des moyens de communications peuvent être imaginés et mis en place facilement. Je n'ai pas parlé des réunions de présentation; des pitchs que vous pouvez faire à droite et à gauche, en tant qu'invité dans un colloque etc...



Intérieur luxueux, propriété privée Gordes.



Le superflu qui n'en est pas !


Dans cette dernière partie, je vais vous citer quelques points qui sont tout aussi importants à mon sens que tout ce que nous venons d'évoquer plus haut, mais peut-être moins évident car plus axés sur le côté "psychologique" de ces principes de promotion de votre activité. Pas besoin d'en faire des caisses, avec quelques phrases vous comprendrez rapidement ce à quoi je fais allusion:

  • Le rôle de l'éducation des consommateurs: 

Depuis que je fais ce métier, je suis confronté TOUS les jours à ce trait caractéristique des métiers "digitalisés"; "dématérialisés", peu importe leurs noms. Je pense que les Freelances, comme les graphistes, les photographes, qui vendent des prestations de services sont plus touchés que d'autres secteurs.
En tant que photographe, vous devez et vous devrez en permanence éduquer votre clientèle sur votre métier, sur vos compétences et sur les avantages qu'apporte la photographie, autrement dit sur l'intérêt de faire appel à un professionnel. Chaque contact avec les prospects et clients doit être l'occasion de leur fournir un maximum d'informations de manière à ce qu'ils se sentent accompagnés et guidés dans le travail accompli, et à ce qu'ils ne pensent pas qu'ils pourraient le faire eux-mêmes afin d'économiser quelques sous. C'est ainsi qu'ils réaliseront la véritable valeur de vos services.

  • Le SAV clientèle:

C'est une partie très importante, souvent bâclée (et j'avoue avoir aussi du mal à m'y astreindre, plus par manque de temps que par négligence). Une fois votre client parti, satisfait de votre prestation, le service ne se termine pas là. En effet, essayez de mettre en place un système de "prise de nouvelles" avec des cartes de remerciement, cartes anniversaire, suivi de satisfaction, demande de témoignages... afin que celui-ci se souvienne de vous et devienne ainsi un "client à vie". De nos jours, avec nos rythmes effrénés, nous prenons peu de temps pour le faire; nous enchaînons les contrats, les prises de contacts et il ne faudrait pas que votre client satisfait de sa prestation n'entende plus jamais parler de vous, ce serait dommage.

  • Votre personne; vous:
Le fait de vous lancer dans l'entrepreneuriat va vous apprendre beaucoup de choses sur vous-même, plus que vous ne l'auriez crû et penser! Toutes vos capacités vont être mises à rude épreuves, tôt ou tard et vous apprendrez à vous forger un caractère de guerrier. Il ne s'agit en aucun cas de "gommer" vos traits de caractère les plus retords ou peu reluisants car il n'est pas question de se transformer en machine à apprendre et entreprendre, mais au contraire de composer avec votre vous dans son entièreté, en vous connaissant de mieux en mieux chaque jour. Votre trait de personnalité va s'aiguiser dans le sens des affaires et cela fera aussi parti de votre réputation, au même titre que vos compétences techniques dans votre domaine.

  • Votre tenue vestimentaire:
Aussi étrange que cela puisse vous paraître, ça ne l'est pas vraiment et c'est un trait psychologique qui ne date pas d'hier, car Napoléon Hill dans un de ses tomes dédié aux "Lois du succès" mentionne cet aspect. Pour résumer son exemple, il explique comment il est arrivé à se faire "accepter" dans des sphères bien plus hautes que la sienne en s'achetant un costume sur-mesure et en le mettant régulièrement pour passer dans ses beaux quartiers d'affaires qu'il convoitait. L'homme d'affaire influent qu'il voulait approcher s'est habitué à le voir et lui a ainsi adressé la parole un beau jour. Cela a été le début de contrats florissant pour Napoléon Hill.

Je vous ai résumé rapidement l'exemple et vous pourrez me rappeler la citation comme quoi " l'habit ne fait pas le moine", c'est vrai, mais la liberté vestimentaire n'empêche pas de prêter un minimum de soin à son apparence, surtout dans le cadre professionnel. Faire une prestation de mariage en jeans, sandales et t-shirt ne vous aidera pas si vous voulez développer des prestations haut de gamme, avec une tarification plus élevée que ce que l'on trouve d'ordinaire sur la marché. N'oubliez pas non plus que vous vous présentez devant vos futurs clients et que la décision de vous contacter ou de faire affaire va reposer pour une bonne part sur vos performances et pour une autre bonne part sur votre comportement, votre attitude. On serait tenté de se dire que la couleur de notre chemise ou la propreté de nos chaussures ne devraient pas entrer en ligne de compte, mais on ne peut rien changer au fait que les gens se font une opinion à partir de très peu de choses et que le fait que vous soyez un bon photographe n'est pas inscrit sur votre front.

Histoire d'être entre deux mondes vestimentaires et pas forcément tout le temps et à chaque rendez-vous sur votre 31; n'hésitez pas à adapter vos tenues en fonction du type de client que vous rencontrerez et aurez en face de vous: le mimétisme, qui est une stratégie adaptative d'imitation est une arme très puissante...!



Vue imprenable sur le village d'Alleins, Bouche-du-Rhône.



Merci d'avoir lu cet article. 
N'hésitez pas à laisser un commentaire, et s'il vous plu à le partager sur vos réseaux sociaux préférés !

                                                         






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'ENFER DES PRIX OU COMMENT ETABLIR DES TARIFS EN ADEQUATION AVEC SES OBJECTIFS ?...

LES TROIS PILIERS INDISPENSABLES A MAITRISER POUR UNE RELATION COMMERCIALE SAINE.

LES DROITS D'UTILISATION ET DE REPRODUCTION EN PHOTOGRAPHIE.