LA NEWSLETTER REALISTE #10

 



Bonjour à toi cher lecteur et bienvenu dans cette dixième Newsletter.  Dans la #9, je t'ai parlé d'un concept; d'une approche (dont j'ai listé quelques points), très important à côtoyer et à maîtriser pour faire avancer les choses sereinement. On a évoqué la confiance en soi et le Networking comme bonne base de départ pour te créer les opportunités de rencontres et d'échange.

Dans celle-ci j'aimerai entrer un peu plus dans le vif du sujet et te raconter le quotidien d'un freelance (en tout cas le mien !), et aussi partager avec toi mon réel changement à tous niveaux fin 2016.


La vie de Freelance: le rêve Américain?

Ce que j'ai toujours cherché à privilégier depuis que je suis Freelance est clairement cet esprit de liberté: ne pas avoir de compte à rendre au quotidien; être seul, libre derrière mon ordi (lorsque je ne suis pas en shooting), avec mes commandes, mon planning et mes clients.

Cette indépendance peut faire rêver mais il faut être conscient que c'est quelque chose qui se paye cher et il faut être disposé à en payer le prix !

Voici une petite liste non exhaustive de quelques avantages en tant que freelance:

  • Pas d'horaires, pas de pointages. J'organise ma journée comme bon me semble en fonction des priorités de travail et de ma vie privée (même si j'aime m'imposer un rythme de travail soutenu !)
  • Pas besoin de m'habiller si ma journée va tourner autour de mon ordi: je peux décider de travailler en pyjama ou même en caleçon si cela me chante !
  • Je peux décider de mettre un terme à une relation professionnelle devenue toxique ou du moins qui ne m'apporte rien de "nourrissant", de neuf...
  • Quand un client est satisfait de mon intervention, j'ai la fierté de me dire que je ne le dois qu'à moi-même.

Il y aurait encore peut-être quelques points en cherchant bien, mais le mot "Liberté" résume à lui tout seul tous les avantages !


La vie de Freelance n'est pas un long fleuve
tranquille...!!

Oh non ! Et comme je te l'ai dit, cette liberté se paye chèrement.

Je trouve que le plus difficile à gérer sont les "montagnes russes" côté boulot et donc côté revenus. En effet, en tant que freelance tu as très difficilement de la visibilité sur quelques mois, surtout au début, et finalement tout le temps. Et lorsque tu es confronté à cette réalité (même si tu t'en doutes avant de te lancer), c'est toujours très difficile de regarder au-delà de l'activité en berne; au-delà des moments de creux.

Et pourtant c'est une chose concrète avec laquelle il va falloir vivre et composer (d'où l'intérêt d'avoir un mindset à toute épreuve!) car il ne faut pas oublier que personne ne t'a rien vendu lorsque tu t'es lancé, et en toute logique si tu t'es bien préparé du moins psychologiquement, tu seras apte à gérer ces situations.

Mais il faut s'y confronter et comment dire...... ce n'est pas une sensation des plus agréable au commencement. Je dois dire que pour ma part il y a vraiment eu des moments de panique..... légitimes il faut bien le dire.

Car tout ne se fait pas à la décision de passer dans le monde des freelances.... il faut du temps au temps. Il faut se faire à l'idée que tu es sorti du salariat et que plus rien ne sera comme avant !

Personnellement il a été très difficile de m'enlever cette peur panique d'être "improductif" parce que je passais des journées derrière l'ordi ! Ma fausse croyance mettait l'accent sur une journée "perdue" car je ne ramenais pas de "salaire". Et çà je peux te garantir que c'est une sacrée croyance qui peut te pourrir tes journées !

Evidemment, je me calquais sur le système que je connaissais le mieux, celui du salariat en me disant qu'une journée en tant que salarié ma rapportait 60 euros net environ et qu'une journée sans shooter ne me rapportait ... rien si ce n'est du stress. Bien sûr, complètement faux car ma réalité et ma vision étaient alors erronées ! Je prenais comme élément de comparaison mon ancien statut, or rien ne peut se comparer à un statut de freelance!

Quand tu rentres de ta journée de salarié, c'est du concret; tu as réellement mis 60 euros dans ta poche, c'est acquis, et tu recommences tous les jours le même schéma pour te faire ton mois de salaire. Mais quand tu finis ta journée d'ordi en tant qu'indépendant, tu as investi en toi; tu as travaillé pour le long terme; tu t'es formé; tu as acquis des connaissances nouvelles qui te font grandir et qui participent de ton nouveau chemin que tu décides de tracer!

Et lorsque tu es freelance dans la prestation de service comme c'est mon cas, tout repose sur ta visibilité dans tes réseaux sociaux; sur ton e-réputation, et cela prend du temps, beaucoup de temps.

Tu retrouves forcément cet investissement en toi par rapport aux contrats que tu décroches et qui viendront "combler" les jours pendant lesquels tu n'as pas ramené "concrètement" de l'argent.

Il faut donc réussir à changer ta vision des chose si tu veux être serein et bosser tranquillement ton marketing; ton CEO etc..... c'est indispensable !

Cela rejoint ce que je te disais dans la précédente newsletter: il faut avoir foi en toi, en ton idée, en l'avenir, et les choses se débloqueront doucement, sûrement et durablement !


Quand tu touches le fond....!

Cela va peut-être t'arriver, pas obligatoirement mais étant donné toutes ces nouveautés à tout niveau que tu viens de te créer, il faut arriver à prendre du recul et lever le pied.

Je n'ai jamais fait de Burn-Out mais je dois avouer que fin 2016, après deux années d'activité en tant que freelance, les choses sont difficiles, très tendues.

Voici la situation:

Deux années que je donne tout pour développer mon activité, en découvrant presque tout : mon métier de photographe; la gestion d'un site; la présence sur les réseaux sociaux..... Je me rends compte pendant cette période qu'avoir un site qui tient la route avec de bonnes photos ne suffit plus du tout pour se vendre. Il faut savoir se montrer, être présent etc....

Je ne connais que très vaguement le monde du Marketing Digital et je commence à me rendre compte de plus en plus des efforts colossaux qu'il va falloir déployer pour tirer son épingle du jeu !

Pendant cette même période, ma compagne décide de se reconvertir aussi car son boulot n'est plus du tout porteur et qu'il faut réagir rapidement. Sa formation est acceptée mais financée qu'à moitié par Pôle Emploi et il faudra qu'elle passe une semaine par mois à Manosque. Je serais donc seul avec nos deux enfants et le business à développer.

Et en plus, c'est durant ces deux premières années pendant lesquelles je me suis le plus "cherché professionnellement". Quelle discipline pratiquer? Le Mariage, le Portrait, le Packshot, le Corporate..... tout en même temps?? Bref, le flou et le brouillard total !!

Et comme je n'ai pratiquement plus de rentrée d'allocations du chômage, je bosse deux nuits par semaine en tant que préparateur de commande dans un entrepôt en froid positif....., que du bonheur !!

Décembre 2016, je suis complètement dépassé, sans les bons outils, sans de réel Mindset en place avec mes croyances négatives qui sont toujours présentes.... ainsi que ma banquière qui n'oublie jamais de m'envoyer un petit sms avec le montant exact de notre découvert mensuel...!! Quelle régularité, fantastique, vous êtes au top chers banquiers!

Je n'y crois plus, et toute la logique et le bon sens me dictent de retrouver un boulot de salarié car la situation est désespérée. La famille nous prête un peu d'argent pour respirer un peu et malgré tout, il y a un petit quelque chose en moi qui cherche quand même des solutions, une toute petite voix qui me pousse à continuer.

Je suis à deux doigts de m'endetter lourdement pour me payer une formation et heureusement je ne le fais pas (se former oui, mais ne pas s'endetter pour çà sinon tu ne t'en sortiras pas!)Je commence à lire les contenus gratuit de certaines formations; je laisse tomber mon démarchage "à l'ancienne" qui consistait à envoyer des mails réguliers à plus de 300 professionnels dont j'avais méticuleusement noté leur mails en allant sur leur site (trois mois pour récolter les mails; quand je te dis que j'étais motivé, c'était pas du bluff!) mais dont je n'obtenais aucune réponse.

Je commence à comprendre le Marketing, la façon dont il faut "se vendre sans se vendre", et puis un jour je tombe sur le site de deux photographes qui ont une approche du métier que je trouve très intéressante et nouvelle: "Explore et sens".

Ce sont deux photographes de mariages indépendants mais qui ont unis leurs compétences pour créer "Explore et Sens" et parler de Mindset, de ressenti, de la façon d'aborder un client sans être agressif etc...

Un discours neuf pour moi qui ouvre le champ des possibles vers d'autres valeurs, qui paradoxalement n'ont rien à voir et tout à voir avec mon métier..... comme avec n'importe lequel dans un monde de freelance.

Je décide de les contacter pour essayer de trouver des solutions à mon blocage professionnel et psychologique sans pour autant me payer une de leur formation car je n'en ai pas les moyens.

Ils se montrent très accessibles et me répondent sur quelques améliorations à apporter sur mon site, et surtout me partage un documentaire; Le Documentaire qui a tout changé pour moi"La Puissance de l'Intention".

Coup de poing; méga gifle; tout s'écroule et se reconstruit en même temps! Je regarde le documentaire deux fois d'affilé et les sentiments que je ressent sont d'une puissance incroyable: je pleure en le regardant comme si qu'il y avait toujours eu en moi cette "puissance de l'intention" mais que je n'étais jamais arrivé à la laisser s'exprimer.


Savoir décrypter les messages.... !

Dans ton parcours de freelance, sois attentif à ce que la vie mettra sur ton chemin, dans les bons comme dans les mauvais moments. 

Soit plus réceptif que jamais; laisse de la place à ton intuition, elle est ton guide; prends en compte ce qu'elle te suggère, ce que tu ressens dans telle ou telle situation.

Si à cet instant précis je n'avais pas pris en compte ce que l'on m'avait dit; si je n'avais pas visionné ce film, je serais certainement à nouveau salarié aujourd'hui, bien déçu d'avoir duré trop peu de temps en tant qu'indépendant !

Bien sûr je t'invite à le regarder, tu n'auras peut-être pas le même ressenti que moi car j'étais particulièrement en recherche de çà à cet instant, de ce genres d'informations, mais il y a plein de bonnes choses à prendre dans ce documentaire.

Comme je te le disais, les choses ont radicalement changé début 2017 et elles se sont débloquées tout en douceur. Je me suis ouvert à d'autres possibles; j'ai appris à faire confiance à l'univers et à lâcher prise (ça ne veut pas pour autant dire qu'il faut se vautrer dans son canapé, non, il faut bosser dur !); j'ai appris à demander, à personne en particulier et à tout le monde.

C'est à cet instant que mon Mindset de gladiateur à commencer à se mettre en place, de façon exponentielle et totalement impressionnante. Je trouvais les bonnes personnes à suivre sur les réseaux tels des coachs de vie comme David LAROCHE ou Franck NICOLAS.

Je rencontre aussi des entrepreneurs sur le web, des photographes mais pas que; j'entre dans des groupes sur Facebook. 

Et bien sur, ma situation se débloque; les contrats commencent à arriver, doucement et timidement, mais de façon plus régulière.

Je commence à me constituer un réseau, mes idées sont plus claires et je sais vers quoi me tourner précisément: ce sera la photographie immobilière de prestige et la décoration d'intérieur car j'adore mettre en avant les objets, sublimer les pièces et les beaux endroits....


Quelle leçon tirer de cette expérience?

Ce n'est pas bien compliqué à comprendre:

A un moment donné, lorsque j'avais l'impression d'avoir tout essayé et que j'allais dans le mur, encore et encore, je me suis décidé à faire confiance à plus puissant que moi; à m'en remettre à mon intuition et à croire en notre pouvoir de création de toutes choses !

Nous sommes maître de notre destin, nous sommes les créateurs et les architectes de notre avenir, de notre vision, de notre chemin.

Il suffit de regarder différemment, de penser légèrement autrement et d'être réceptif ! Il faut être attentif aux messages que la vie nous envoie et savoir les décrypter et les utiliser !




 Presque tout le temps, votre route vers la victoire traverse un endroit appelé échec.

BILL WALSH.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LA NEWSLETTER REALISTE #9

LA NEWSLETTER REALISTE #6

L'ENFER DES PRIX OU COMMENT ETABLIR DES TARIFS EN ADEQUATION AVEC SES OBJECTIFS ?...