LA NEWSLETTER REALISTE #4



Bonjour à toi cher lecteur et bienvenue dans cette quatrième Newsletter. Dans la #3, je te racontais l'après immatriculation au registre des commerces; alors que je faisais mes premiers pas dans le monde des freelances avec un petit récapitulatif des premières leçons à tirer de cet engagement. Dans celle-ci, je vais m'attarder un peu plus (car c'est très important lorsque tu veux te lancer à ton compte), sur plusieurs raisons de ne plus avoir peur de créer ta boîte; tendances qui sont généralistes et que j'ai expérimentées personnellement. 


Peur des difficultés financières.... Le risque de faillite est très faible.

Effectivement, dans l'absolu, créer son entreprise semble bel et bien plus risqué que de rester salarié, mais si tu lis un peu mes Newsletters depuis le début, tu dois pouvoir deviner la réponse à cette première peur: 

Il n'est plus question de "raisonner comme avant", comme lorsque j'étais salarié. 

Rappelles-toi, je te disais que pour changer les choses il fallait commencer par se changer soi-même, c'est obligatoire; le changement vient de l'intérieur et qui mieux que Gandhi pour illustrer cette idée lorsqu'il disait: 

"Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde"...

Donc, en ce qui concerne les difficultés financières, il faut être conscient qu'elles seront présentes, très présentes car tu te lances dans l'inconnu (en tout cas pour ton banquier !) et çà crois-moi, ça le fait flipper... 

Mais il faut relativiser; le but n'est pas de créer une multi-nationale. On parle de freelance; de société à taille humaine, la plupart du temps qui se réduira à ta seule personne alors.... prends un peu de recul face à cette première peur !

Et puis sache que: 

  • la sécurité de l'emploi n'est pas absolue non plus dans le salariat. 
  • les créateurs d'entreprises ont à leur disposition de nombreuses aides pour éviter d'en arriver à mettre la clé sous la porte (subventions; prêts à taux zéro; exonérations de cotisations sociales avec l'ACCRE.

Peur de l'administratif... Le statut de micro-entrepreneur permet de se lancer sans risque. 

Ah la paperasse administrative...!! Ca aussi il faut le savoir d'emblée, cela fera partie intégrante des tes habitudes de travail, mais ce statut a été crée aussi dans l'optique de simplification des démarches, donc autant en profiter et s'alléger au maximum.

Il ne faut pas oublier qu'en tant que freelance tu es seul et tu dois donc être multi-casquettes (tu es comptable; tu es commercial; tu es technicien dans ton domaine; tu es un expert dans ta branche; tu es le sav pour tes clients...) bref tu l'auras compris, tu es seul dans ta mélasse, alors autant privilégier et utiliser toutes les solutions qui te simplifieront la vie !

Il existe pleins d'applications ou de sites pour établir des devis et des factures; pour s'immatriculer rapidement, pour tout tes besoins de jeune chef d'entreprise. Il suffit de chercher un peu sur la toile et cela devrait réduire drastiquement ton temps alloué à l'administratif!

Peur de l'isolement... Il est facile de s'entourer quand tu es freelance.

Evidemment, c'est encore une fois sans appel et il faut le savoir... Suivant le métier et la spécialisation que tu choisiras, tu te retrouveras bel et bien tout seul devant ton ordi à devoir développer le business...! Et donc, logiquement, tu seras le seul à pouvoir te "botter le cul" pour avancer ! 
Parmi les points les plus importants à devoir repérer rapidement pour ne pas perdre trop de temps au début, voici à mon sens les plus évidents:


  • savoir repérer et éviter la procrastination (non ce n'est pas un gros mot, même si ça y ressemble...) 
  • savoir s'auto discipliner et tout planifier pour avancer sereinement dans les tâches quotidiennes. 
  • savoir hiérarchiser ses priorités de travail
  • savoir terminer un travail avant d'en entamer un autre de peur de se disperser
Autant de points et bien d'autres encore qui peuvent effrayer. Il faut garder la tête froide et avancer encore une fois petit à petit, but après but.

Il y a plusieurs solutions possible si tu éprouves le besoin, régulièrement ou épisodiquement, d'être accompagné pour surmonter ces défis:

  • les espaces de coworking 
  • les incubateurs 
  • les réseaux d'entrepreneurs 
  • les événements et ateliers 
Encore une fois une bonne recherche sur la toile et le bonheur sera à porté de clic..!


Peur que ton idée ne vaille rien... C'est normal et naturel.

 Il faut être réaliste et ne pas s'engouffrer dans le monde des freelances comme dans un monde de bisounours...

Je te confirme que ton idée de départ ne vaudra...rien !

Tout comme cela à été mon cas; soit le produit existe déjà et il faudra être source d'inventivité pour qu'il se démarque, soit le service que tu souhaites offrir existe aussi déjà (dans 99% des cas !) et il va falloir aussi te lever de bonne heure pour te démarquer dans la jungle du service.

Pour ma part, en tant que photographe, il n'y a pratiquement pas plus concurrentiel que ce domaine. En effet, le plus gros pourcentage de reconversion se fait dans ... la photographie ! 

Et c'est normal, avec l'avènement du numérique, aujourd'hui presque tout le monde peut faire des photos qui tiennent la route.

Il faut donc être très conscient (sans paniquer) qu'il faudra travailler deux fois; trois fois; quatre fois plus au début pour trouver ton originalité avant que ta vitesse de croisière puisse s'installer.

En ce qui me concerne, voici deux points importants sur lesquels j'appuie depuis le début mes efforts afin de me démarquer et d'attirer l'attention de mes prospects:


  • maîtriser ma chaîne de production (shooting et postproduction). Car contrairement à ce que certains peuvent penser (et c'est du vécu..), en tant que photographe je ne fais pas "qu'appuyer sur un bouton"...! 
  • mettre au point mon wokflow (ma façon de traiter les photos) et il y a des solutions à l'infini. Il faut du temps à un photographe pour "se trouver"; trouver ses habitudes pour délivrer la même qualité de travail au client et surtout pouvoir être reconnaissable grâce à sa "patte". 
Et bien d'autres points qui se profilent au fur et à mesure de mon avancement et auxquels il faut savoir s'adapter et les maîtriser rapidement.

Et puis ce qu'il faut aussi avoir à l'esprit face à cette peur, c'est que ton entreprise ne ressemblera peut-être pas du tout à ton idée de départ, tout simplement parcequ'en la confrontant à la réalité, celle-ci évoluera et s'adaptera à ton persona; à ta demande; la qualité du produit s'améliorera; ta communication changera et s'adaptera; ta maîtrise technique évoluera etc...


Peur de ne pas être compétent et d'échouer.... Tu apprendras et progresseras forcément. 

Je dirais même par rapport à cela que c'est pratiquement la base pour tout freelance, quelle que soit son activité: LA FORMATION CONTINUE! 

Tu seras toujours en train de te former, d'apprendre, d'évoluer, d'aiguiser tes compétences...

tu le feras instinctivement au départ, puis tu y prendras goût comme cela a été mon cas. En effet, je me forme quotidiennement sur:

  • la photographie bien sûr (apprendre de nouvelles techniques de prise de vue; de traitement de photos, essayer plusieurs méthodes, en retenir, en effacer, les peaufiner etc...) 
  • le marketing digital (les informations entre les blogs spécifiques; les groupes; les formations de Google, facebook sont quasi infini...). On a aujourd'hui les moyens de devenir un expert dans n'importe quel domaine avec toutes les informations qui sont à notre portée. 
Aujourd'hui, tout ces aspects font partie de mes "routines quotidiennes", entre:

  • la réalisation d'un projet pour un client;
  • la veille marketing pour me tenir informé et rester performant sur le net;
  • les formations spécifiques à mon métier; 
  • les échanges de parcours et de vécu avec d'autres photographes.
Les journées (et quelque fois les nuits) sont bien remplies, et si tu es organisé et rigoureux tu ne pourras que devenir plus compétent chaque jour !




Merci d'avoir lu cet article. 
N'hésitez pas à laisser un commentaire, et s'il vous a plu à le partager sur vos réseaux sociaux préférés !



Site web: mommey-photographe.com
Instagram Immobilier/Hôtellerie: stephane.mommey
Instagram Décoration d'intérieur: stephanemommey

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES GRANDS PRINCIPES A CONNAITRE POUR PROMOUVOIR VOTRE ACTIVITE DE PHOTOGRAPHE.

LES BONNES PRATIQUES POUR SE DEMARQUER DE NOS JOURS !

LES DROITS D'UTILISATION ET DE REPRODUCTION EN PHOTOGRAPHIE.