LE MATERIEL PHOTO: IMPORTANT OU PAS ?

Je connais bien ce fameux dilemme qui nous taraude, nous autres photographes, et surtout au début lorsqu'on se lance !

Il y a énormément de sites de professionnels ou d'amateurs avertis qui vous parleront technique pure et donc matériel pour savoir quelle marque choisir; quel objectif pour tel ou tel but recherché et pour tel ou tel rendu de photo souhaité.

Tout cela est très bien fait; très intéressant et instructif, sauf qu'il faut bien commencer un jour, et dans 80% des cas, un photographe se lançant à son compte a peu de moyens au vu du prix important du matériel photo.

Alors comment faire, car le mythe de "l'obligation d'avoir du bon matériel pour avoir un bon rendu"persiste et signe !

Encore une fois, chacun aura son avis et son expérience sur la question. Je connais nombre de confrères qui se saignent pour avoir du très bon matériel onéreux dès le début alors que d'autres préfèrent faire leurs armes sur du "vieux" matériel, par choix mais surtout par obligation.

Ce billet s'appuiera sur mon expérience personnelle depuis que j'ai débuté.

Le Brouillard du débutant.

C'est tout à fait normal, bien sûr ! Il y a beaucoup de marques d'appareils photo qui se valent (les deux ténors que sont Nikon et Canon caracolent en tête des ventes depuis des dizaines d'années), mais des marques comme Sony, Pentax, Panasonic et bien d'autres offrent de très bons résultats.

Idem pour les objectifs où les marques sont encore plus nombreuses...!!!
Et ne parlons pas des flashs et des accessoires ....

Un vrai labyrinthe je vous dis, dans lequel il est impossible de s'y retrouver tant les avis sont nombreux et divergents! Comment faire donc?

Tout d'abord n'hésitez pas à vous renseigner un maximum, même si certains auront des avis bien tranché sur la question (et de grâce, ne tombez pas dans la petite guerre qui oppose Canonistes et Nikonistes; chacun à mieux à faire que de dénigrer telle ou telle marque, vous serez d'accord avec moi )!

Lisez des articles techniques qui font référence, échangez si vous le pouvez avec des photographes, sur des forums ou autre, mais ne vous stressez pas pour autant en vous disant qu'il faut absolument choisir et le faire bien dès le début; c'est impossible car par définition un photographe qui se lance (à moins d'être un génie) aura du mal à se définir, à trouver son style et donc à trouver le matériel qui lui correspond car cela prend du temps.



Choisir son appareil photo et son objectif.

Une règle prévaut parmi toutes: mettez l'accent sur les objectifs plutôt que sur le boitier !

Et oui, les boîtiers se valent à peu près tous. La différence se fera surtout dans les moyens et haut de gamme sur des aspects techniques comme la sensibilité iso (la faculté d'avoir besoin de moins de lumière et donc de pouvoir compenser numériquement sans trop perdre en qualité) ou encore la possibilité d'obtenir de grands formats à l'impression (taille du capteur et nombre de pixels que celui-ci vous délivre). Il y a d'autres facteurs qui entrent en compte mais tout cela aura son importance une fois que vous vous aurez fait la main et que vous en serez déjà à un stade avancé.

Tout en vous documentant et en glanant des avis, des conseils à droite et à gauche que vous mettrez consciencieusement dans un dossier sur votre ordi ou dans votre tête, faites l'acquisition d'un kit de base au début, tout simplement.
Personnellement j'ai commencé mes premiers contrats avec le Nikon D60 et ses objectifs de base (18-55mm et 55-200mm). Ce kit m'a coûté moins de 1000 euros et il faisait le job, il le faisait très bien car mes connaissances étant ce qu'elles étaient au début, je n'avais franchement pas besoin d'autre chose !

C'est mon conseil: investissez dans un kit de base, d'autant plus que les kit d'aujourd'hui par rapport à il y a cinq ans n'ont absolument rien à voir. Vous aurez de l'excellent matériel pour commencer et vous faire la main. Appréhendez-le parfaitement; gardez le jusqu'à tout connaître de ce matériel. Vous en aurez pour quelques années, et vos premiers clients seront totalement satisfaits de votre rendu, je vous le garantis ! 

Et si vous souhaitez mettre en pratique la règle énoncée plus haut qui dit qu'il vaut mieux mettre l'accent sur les objectifs plutôt que sur les boîtiers, et bien qu'à cela ne tienne:

  1.  partez sur un appareil photo de base.
  2.  laissez tomber les objectifs vendu d'office
  3.  préférez un objectif de meilleure facture tout en étant polyvalent.

 Dans ce registre je vous conseille chaudement une plage qui couvrira 90% de vos besoins en image: un 16-85 mm, objectif standard de très grande qualité. Il vous en coûtera environ 200 euros de plus mais vous le garderez encore plus longtemps !



Et les logiciels photo?

C'est important? me direz-vous.
 Honnêtement et personnellement, si vous souhaitez en faire votre activité principale, quelle que soit la niche et la spécialité que vous aurez choisi par la suite...... la question ne se pose MEME PAS !

Evidemment qu'il faut un bon logiciel photo pour délivrer du travail abouti à son client !

N'en déplaise aux puristes qui prétendent ne jamais retoucher leurs photos -car-ce-n'est-pas-naturel-c'est-triché-ça-prouve-qu'on-est-pas-capable-de-bien-faire-dès-la-prise-de-vue...... ok, ok, c'est bon, on a compris !
Avec tout mon respect que je peux avoir pour ces soi-disant puristes, soit ils sont amateurs et pratiquent la photo pour leur plaisir, et dans ces cas-là ils n'ont pas besoin de logiciels de retouche, soit ils se destinent à se professionnaliser, et dans ce cas-là...... ils sont à côté de la plaque et ne tarderont pas à se faire engloutir par la complexité et l'évolution constante de ce métier !

Les labos photos d'antan ETAIENT des logiciels photo à leur manière; les plus grands photographes tels Sebastiao Salgado ont créé leur "patte" en grande partie grâce à la retouche photo....!
Pratiquement toutes les images en 24 x 36 mm (les pellicules) passaient par le labo pour être développées, bien sûr, mais pas seulement. On décidait d'accentuer telle ou telle partie de l'image en jouant sur l'ajout ou la suppression de lumière, et rien que cela c'était de la retouche photo !

La révolution numérique n'a rien apporté de "neuf" dans le processus de développement de l'image: "la chambre noire" de l'époque est devenue "la chambre claire" de nos jours avec tous les logiciels que nous connaissons.
Ceux qui se sont adapté à ce changement ont perduré, quant aux autres qui n'ont su ou voulu accepter cette évolution ont tout simplement disparu !

Lorsque j'ai décidé de passer mon bac pro photo, je ne comprenais absolument rien à Photoshop et je n'en voyais pas l'intérêt.... J'avais tout simplement décider de faire l'impasse la-dessus, préférant mettre l'accent dans d'autres matières. Je pensais qu'un bonne prise de vue ferait l'affaire....!!
Bien sûr, la réalité m' a vite rattrapée et même si une bonne prise de vue est obligatoire, j'ai vite senti l'urgence de non seulement me former à ces logiciels (Photoshop; Lightroom, Dxo...) mais en plus de trouver mon "worflow", ma patte avec tel ou tel logiciel pour un style de photo particulier suivant le besoin du client et la destination finale de la photo.
 Si je ne l'avais pas fait, il y a bien longtemps que je ne travaillerai plus et que mes clients se seraient tournés vers d'autres professionnels !

Donc oui, le logiciel de post-traitement est très important et doit faire partie intégrante de votre manière d'appréhender l'image.

S'il n'y en avait qu'un seul à mettre en avant, je vous conseillerai de vous tourner vers Lightroom qui sera largement suffisant pour vos images de début, et qui ne coûte pas très cher à l'achat.



Votre meilleur matériel, et de loin...... patience et persévérance !

C'est évident, et pas seulement valable en photo, vous vous en doutez.... 
Il y aura tout un tas de paramètres qui entreront en compte dans votre évolution en tant que photographe, et vous y passerez forcément si vous voulez progresser et passer les niveaux supérieurs.

Ces paramètres sont inhérents à notre métier, qu'il s'agisse d'éduquer son oeil (car oui avoir un oeil de photographe n'est pas simplement une façon de parler mais bien une manière de "conditionner" son regard à détecter et "voir" toutes ces choses techniques qui participent d'une photo réussie), ou bien de développer sa sensibilité pour un domaine particulier afin de pourvoir cerner et traiter plus rapidement le sujet tout en étant sur la bonne voie de la photo réussie...., et bien d'autres "facultés" nécessaires à ce métier qui viendront naturellement et en son temps s'imposer à vous tout en pratiquant régulièrement, en vous documentant, en lisant etc... 

Pour cela il n'y a pas besoin de matériel photo, mais au contraire "investir" dans une envie et un besoin de bien faire le job tout en étant passionné et transporté à chaque mission.

Au fur et à mesure de votre "évolution" dans le métier, vous saurez distinguer vos niches de prédilections, et ainsi savoir de quel matériel vous aurez besoin, sans forcément dépenser des fortunes à changer de boîtier et d'objectif tous les ans ou tous les deux ans, simplement en vous connaissant, en sachant ce que vous voulez faire dans ce métier.

Le brouillard commencera alors à disparaître et vos choix matériel viendront à vous naturellement et logiquement avec toute les informations que vous aurez collecté et les connaissances que vous aurez acquises, et pour cela il n'y a qu"une méthode: "PRENDRE SON TEMPS POUR BIEN FAIRE LES CHOSES!"


Site web: mommey-photographe.com
Instagram Immobilier/Hôtellerie: stephane.mommey
Instagram Décoration d'intérieur: stephanemommey



Commentaires

  1. Très bon article Stéphane! Le ton est juste et dynamique c'est cool ^^

    RépondreSupprimer
  2. Merci mon grand plein humilité je te félicite ta réussite n’es du qu’a ta as passion et a ton professionnalisme

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

L'ENFER DES PRIX OU COMMENT ETABLIR DES TARIFS EN ADEQUATION AVEC SES OBJECTIFS ?...

LES DROITS D'UTILISATION ET DE REPRODUCTION EN PHOTOGRAPHIE.

POURQUOI FAIRE APPEL A UN PHOTOGRAPHE IMMOBILIER ?